Les 3 erreurs à ne pas commettre en hiver

Lorsque l’hiver pointe le bout de son nez, nous serions tenter d’offrir ce qu’il nous semble être le meilleur à nos jolis cocottes. Mais attention, toutes ces initiatives ne sont pas toujours bénéfiques pour nos jolies plumettes. Voici la liste des 3 choses à éviter !

 

(Sur)chauffer votre poulailler

Les poules ne craignent pas le froid. A l’entrée dans l’hiver, elles bénéficient tout juste dans nouveau plumage et d’une jolie couche de graisse sous-épidermique. Ces atouts leur permettent de résister à des températures très basses (gel, neige, etc).

 

Chauffer le poulailler entraine donc une différence de température majeure entre t l’intérieur et l’extérieur et provoquer ainsi un choc thermique au moment de la sortie quotidienne. 

 

Fermer les ouvertures

Que vous ayez fabriquer vous même votre poulailler ou que vous l’ayez acheté, il doit normalement être pourvu d’ouvertures destinées à créer une circulation d’air.

 

Ces ouvertures permettent notamment à l’humidité de ne pas stagner. les poules souffrent de l’humidité qui leur causse un grand nombre de pathologie. De plus, en les obstruant, vous risquez d’asphyxier vos poules à cause des gaz issus de la fermentation de leur fientes. 

 

Confiner les poules

Par peur de voir nos poulettes tomber malades, nous pourrions être tenté de les laisser enfermer au poulailler. Mauvaise idée !

 

Une poule a besoin de se dégourdir les pattes. C’est un besoin essentiel a son bon développement comme à son moral. Alors afin de faciliter leur sortie quotidienne, aménager un abri sur leur parcours ou elles pourront se réfugier en cas d’intempéries est opportun. 

 

En conclusion, laisser vos cocottes se dégourdir les pattes comme bon leur semble et offrez leur un abri de qualité !